Legal
 

Déclaration sur l’esclavage et la traite des êtres humains

Déclaration sur l’esclavage et la traite des êtres humains pour Hadley Industries Holdings Limited, relativement à l’exercice clos le 31 mars 2017.

Cette déclaration est conforme à la Section 54 de la loi Modern Slavery Act 2015 ; il s’agit de la déclaration sur l’esclavage et la traite des êtres humains de la société Hadley Industries Holdings Limited, se rapportant à l’exercice clos le 31 mars 2017. Elle présente les mesures prises par la société Hadley Industries Holdings Limited au cours de l’exercice précédent pour l’élimination des risques d’esclavage et de traite des êtres humains dans son activité et ses chaînes d’approvisionnement. Aux fins de cette déclaration, les coentreprises sont considérées comme faisant partie de nos chaînes d’approvisionnement.

Notre entreprise

La société Hadley Industries Holdings Limited est un des principaux producteurs indépendants, au Royaume-Uni, de profilés métalliques laminés à froid. Hadley Industries Holdings Limited, dont le siège est situé au Royaume-Uni, est la société mère de Hadley Group. Le groupe exerce son activité dans le monde entier, avec un effectif de plus de 500 employés, répartis sur cinq continents, et un chiffre d’affaires mondial de 130 millions de £.

Nos chaînes d’approvisionnement, très étendues, comprennent plus de six cents fournisseurs dans plus de six pays.

Notre engagement

Hadley Industries Holdings Limited est entièrement engagée à l’application d’une absence totale de toute forme d’esclavage moderne ou de traite d’êtres humains dans ses chaînes d’approvisionnement, et dans n’importe quelle partie de son entreprise. L’entreprise soumet tous ses employés à des contrôles de « droit au travail » avant le commencement de leur emploi dans l’entreprise, ces contrôles ayant pour but de vérifier, le cas échéant, que l’employé est titulaire d’un permis de travail en règle, ou est en âge de prendre un emploi. En outre, nous appliquons une politique de dénonciation, concernant principalement les employés, mais dont bénéficient également tous ceux qui travaillent dans nos chaînes d’approvisionnement ; son but est d’encourager la signalisation de tout acte répréhensible présumé. Dans le cadre de notre initiative visant à identifier et à mitiger le risque, différentes politiques et pratiques existantes ont été examinées, pour être mises à jour en conséquence, ou dont l’actualisation est en cours. Nous avons l’intention de mettre en pratique une politique contre l’esclavage, qui reflète notre engagement à un comportement conforme aux règles d’éthique et d’intégrité dans toutes nos relations commerciales, et de mettre en œuvre et appliquer des systèmes et contrôles efficaces afin d’assurer l’absence totale de toute forme d’esclavage moderne ou de traite d’êtres humains dans nos chaînes d’approvisionnement Nous avons également l’intention de mettre en application un Code de Conduite de l’employé, auquel doit souscrire chaque employé lorsqu’il entre dans notre entreprise. Ce Code de Conduite comprendra un ensemble de règles, dont l’objet est d’assurer que les employés adoptent, dans leurs activités de tous les jours, une conduite répondant aux règles d’éthique les plus rigoureuses. Une formation sera assurée pour ceux des employés dont les fonctions les placent dans des situations où ils sont plus susceptibles d’identifier des risques potentiels d’esclavage moderne, et d’agir en conséquence, en particulier le personnel des services de Ressources Humaines et de l’Approvisionnement. Cette formation a pour but de fournir à l’employé une connaissance approfondie des risques que font peser l’esclavage moderne et la traite d’êtres humains dans nos chaînes d’approvisionnement et dans notre entreprise. En outre, notre intention est d’incorporer dans les procédures d’initiation des employés nouveaux une sensibilisation sur les risques d’esclavage et de traite d’êtres humains dans notre entreprise et nos chaînes d’approvisionnement. Nous communiquons à nos fournisseurs de 1er niveau les niveaux attendus lorsqu’ils affrontent les risques d’esclavage et de traite d’êtres humains dans nos chaînes d’approvisionnement. Nous intégrerons la conformité aux dispositions de la loi de 2015 sur l’esclavage moderne (Modern Slavery Act 2015) dans nos négociations et nos contrats avec ces mêmes fournisseurs. En outre, nous avons l’intention de mettre en œuvre une procédure de contrôle à laquelle nos fournisseurs de 1er niveau devront se soumettre, afin d’assurer l’observation, de leur part, des dispositions de la loi de 2015 sur l’esclavage moderne, afin d’identifier toute pratique d’esclavage moderne. Au cas où des problèmes seraient identifiés au cours de ces procédures de contrôle, des mesures appropriées seraient adoptées. Dans le cadre de notre engagement continu, nous mettrons de plus en plus l’accent sur la nécessité d’obtenir, de nos autres fournisseurs, leur propre engagement à l’élimination de l’esclavage et de la traite d’êtres humains dans leur propre entreprise et leurs chaînes d’approvisionnement. De ce fait une clause standard sera incorporée dans les contrats avec ces fournisseurs, exigeant de leur part l’application des dispositions de la loi de 2015 sur l’esclavage moderne. Des mesures appropriées seront prises à l’égard des fournisseurs en violation de cette obligation, y compris, le cas échéant, l’annulation de leur contrat. Cette déclaration a été ratifiée par le conseil d’administration de Hadley Industries Holdings Limited.

Voir la déclaration de Hadley group sur l’esclavage et la traite d’être humains